Image Fiche de lecture
Sido ou Les Vrilles de la vigne, Colette

Sido ou Les Vrilles de la vigne, Colette

 

Fiche de lecture

Sido suivi de Les Vrilles de la vigne

Auteur: Colette

Année de parution: 1908

Genre: Autobiographie, Nouvelles

Plan de la fiche:

I Présentation de l’auteur

II Contexte de l’oeuvre

III Découpage

IV Résumé détaillé

V Citations

I Présentation de l’autrice:

Sidonie Gabrielle Colette est née le 28 janvier 1873, à Saint-Sauveur-en-Puisaye dans l’Yonne. Elle est la fille de Sido et de son second mari, Jules-Joseph Colette. Sido a été élevée dan un milieu artistique et tachera de partager son amour des livres et des belles choses à ses enfants. Sido a de nombreuses difficultés avec Jules Joseph, ainsi qu’avec ses premiers enfants au sujet de l’héritage de leur père. Néanmoins, la jeune Gabrielle passe une enfance paisible dans son jardin et dans la campagne environnante. En 1893, elle épouse le critique musical Willy et rejoint Paris. Ce dernier l’encourage à écrire au sujet de son enfance et publie la série des Claudine, alter ego scandaleux de Colette. Colette quitte Willy en 1906 et entame une relation avec Mathilde de Morny, dite Missy.  Les deux femmes vivent ensemble et Colette s’illustre dans le music-hall dans des spectacles osés pour l’époque. Les Vrilles de la vigne paraissent en 1908. Le succès arrive pour Colette avec Chéri en 1920. A la fin de sa vie, ayant besoin d’argent, Colette ouvre avec sa fille un institut de beauté. L’autrice produit une oeuvre de plus en plus autobiographique. Elle décède en 1954 et l’Etat lui organise des funérailles nationales.

II Contexte de l’oeuvre:

L’époque de l’oeuvre de Colette s’étend de celle de la Belle Epoque aux années 1930. La Belle Epoque est caractérisée par un temps de paix avant la première guerre mondiale. Il s’agit d’une époque pendant laquelle le pouvoir de consommation des français est assez développé. C’est aussi une époque d’industrialisation, d’urbanisation, de progrès techniques tel le cinéma, la radio, l’automobile. La croissance redescend dès 1931.

III Découpage:

Première partie: Sido

3 nouvelles

Deuxième partie: Les Vrilles de la vigne

18 nouvelles

Annexes

5 nouvelles

IV Résumé de l’ouvrage:

Première partie Sido:

1) Sido:

Cette partie correspond aux douze premières années que Colette passa à Saint-Sauveur en Puysaye, dans l’Yonne, département du centre de la France.

Colette s’exprime à la première personne et relate une discussion avec sa mère, Sido. Cette dernière critique les Parisiens, en particulier Colette qui s’est mariée avec Willy en 1893. Malgré ces critiques, Colette explique que Sido se rendait souvent à Paris et l’autrice nous fait part des gestes de sa mère à son retour. La personnalité de la mère de Colette parait très forte. Colette décrit la maison dans laquelle elle a grandit, et insiste sur le très grand rôle qu’a joué la nature sur son enfance. L’autrice nous décrit son voisinage, elle évoque la mère Adolphe et les hommes du village.

Colette nous décrit son jardin et les fleurs qui le composent. L’adulte d’aujourd’hui décrit la petite fille d’hier qui demandait à sa mère de la réveiller pour aller contempler l’aube, pendant l’été. Colette relate une conversation avec Cèbe, le voisin, et d’autres détails de la vie quotidienne avec Sido, comme ses remarques sur la météo qu’elle lit dans le journal et auquel elle ne croit pas. Pourtant, la météo est très importante pour Sido qui fait pousser de très nombreuses fleurs dans son jardin. La mère de Colette connaît très bien les fleurs et comment s’en occuper. Elle refuse de donner ses fleurs pour les enterrements quand on le lui demande mais accepte volontiers de les donner aux petits enfants.

Colette poursuit l’exploration de son enfance en nous décrivant le personnage d’Adrienne, une amie de Sido. Mais lorsque cette dernière s’aperçoit que Colette affectionne Adrienne, les deux femmes se brouillent. Sido est possessive, colérique, exclusive.

2) Le Capitaine:

Colette nous décrit désormais son père, Jules Colette à qui il manque une jambe perdue à la guerre, en 1859. Petite, le père de Colette lui relatait des vers. Comparée à sa mère, le père de Colette est plus froid, plus distant. Colette relate que lorsque sa soeur tente de se suicider après un mauvais mariage, son père menace de mort le nouveau mari. A cette occasion, il appelle la soeur de Juliette sa fille, alors qu’elle est issue du précédent mariage de sa mère. L’autrice rappelle les circonstances dans lesquelles son père a perdu sa jambe.

Colette se souvient des sorties en famille au bord d’un étang, lors d’une partie de campagne. L’autrice relate que la Légion d’Honneur est décernée à son père. La petite Colette se souvient de l’amour très pudique que se portaient ses parents. Ses souvenirs se mêlent aux souvenirs plus récents de discussions avec Sido, qui avait peur de mourir avant le Capitaine.

L’autrice relate une visite chez Madame B…, une médium. Colette est déçue par les platitudes que lui raconte la femme. Elle se rappelle alors que son père l’a surtout éduquée au milieu des livres qu’il lui faisait croire qu’il écrivait. A sa mort, Colette et sa mère peuvent enfin lire ce que le Capitaine écrivait, mais les boîtes ne contiennent que des pages blanches qu’elles distribuent à leur entourage.

3) Les Sauvages:

Colette s’attèle désormais à parler de ses deux demi-frères, que sa mère surnomme « les sauvages ». Colette relate la vie quotidienne avec ses frères, et se souvient d’une altercation entre sa mère et l’un des deux garçons. Ce dernier insistait chaque soir pour obtenir des noisettes et des pruneaux et lorsque sa mère les lui donne enfin, il les refuse. Colette raconte que Sido avait de grands espoirs pour ses enfants.

Après les souvenirs, Colette relate une discussion récente avec son frère. ce dernier lui relate qu’il est retourné dans leurs maison de Saint-Sauveur. C’est avec émotion qu’il lui relate la promenade qu’il a pu faire là-bas.

Plus jeunes, les frères de Colette sont de grands lecteurs. Ils parient de l’argent sur l’occurrences de certains mots, sur certaines lectures et  mots qu’emploieront les auteurs dans les livres. Les garçons se moquent d’une petite fille rousse et rudoient un camarade, Mathieu M… qui ne leur a pourtant rien fait. Les deux garçons sont persuadés que Mathieu M… les provoque.

Sido se termine sur le mariage de la soeur de Colette, Juliette.

Deuxième partie Les Vrilles de la vigne:

1) Les Vrilles de la vigne:

A la manière du conte, Colette relate l’histoire du rossignol qui s’est mis à chanter une fois les pattes emmêlées dans une vigne. Si son chant a sauvé l’oiseau, l’autrice se compare à ce dernier et écrit à la première personne la fin de cette nouvelle.

2) Nuit blanche:

L’autrice relate une nuit et un matin dans son lit accompagnée d’une femme. Dédiée à M…, certainement Missy, l’amante de Colette, cette nouvelle est placée sous le signe de l’amour entre les deux femmes.

3) Jours gris:

Dans une ville près de la plage, l’autrice se remémore avec nostalgie les forets de son enfance. Elle s’adresse à une personne qui ne l’a pas connue enfant.

4) Le Dernier feu:

L’autrice s’adresse à nouveau à M… pour lui demander d’allumer le dernier feu de l’hiver. La narratrice se rappelle le changement des saisons lors de son enfance.

5) Nonoche:

Dédié au premier mari de Colette, Willy. Colette parle avec amour de son chat, Nonoche, surpris par un pigeon dans le jardin. La chatte s’occupe de son chaton, déjà gros. C’est la quatrième portée de Nonoche. La chatte est interrompue par un chat qui souhaite lui rendre visite. Colette imagine alors un dialogue de séduction.

6) La Dame qui chante:

Brouillage des genres ici pour Colette qui s’exprime au masculin dans cette nouvelle. Dans ce texte, le narrateur tente de séduire une chanteuse qui vient de sortir de scène. La chanteuse ne répond pas à ses avances et il reste seul.

7) « Toby-Chien parle »:

Scénette mettant en scène Toby le chien et Kiki la Doucette la chatte de Colette. Les deux animaux parlent ensemble de leur maîtresse, de ses habitudes et se chamaillent pour savoir qui elle aime le plus.

8) Dialogues de bêtes:

Dédié au musicien Sacha Guitry. Les deux animaux de la saynète précédente continuent leur dialogue. Ils se remémorent des soirées passées au music-hall.

9) Toby-Chien et la musique:

Colette imagine ici qu’un narrateur interviewe Toby-chien sur son passé de chanteur et de danseur. Evocation de Willy à la fin de la nouvelle.

10) Belles-de-Jour:

Colette se met en scène et relate une conversation avec son amie Valentine, qui vient de se faire éconduire par un homme. La jeune femme se plaint de la vie avec ce peintre qu’elle aimait pourtant beaucoup. Valentine se livre à Colette qui tente de la consoler.

11) De quoi est-ce qu’on a l’air?

Dans un dialogue, Valentine s’invite chez Colette qui n’avait pas prévu de la recevoir. Elle s’adresse alors à sa chatte pour lui demander de lui pardonner de troubler sa tranquillité. Les deux femmes parlent de vêtements et Valentine s’endort chez Colette.

12) La Guérison:

Colette se confie sur sa vie au music-hall. Valentine réapparaît dans la vie de Colette et se plaint de s’être à nouveau séparée de son amant, Henry. Colette la rassure et la console en prenant l’image de la maladie – Valentine sera bientôt guérie de sa rupture.

13) Le Miroir:

A la première personne, Colette confie qu’en se rencontrant dans le miroir, elle croit voir Claudine, l’héroïne de nombre de ses romans. Les deux femmes s’engagent dans un dialogue. Colette est agacée qu’on la confonde avec Claudine.

14) En marge d’une plage blanche, I (En baie de Somme)

Lors d’un séjour à la mer, Colette se plaint des familles parisiennes venues passer le week-end. Un enfant fait croire à sa mère que sa soeur s’est noyée. Colette rencontre un photographe de plage.

15) En marge d’une plage blanche, II

Colette continue ici de railler les familles parisiennes venues passer le week-end à la plage. Elle évoque avec émotion la campagne de son enfance.

16) Partie de pêche:

Lors d’un week-end, Colette et ses amis vont pêcher. Marthe, l’amie de Colette, est particulièrement enthousiaste à l’idée d’aller pêcher. Tout étonne les jeunes gens qui s’amusent beaucoup jusqu’à ce que l’on souhaite rentrer au plus vite à cause de l’odeur des poissons pêchés.

17) Music-hall:

Colette fait le portrait de ceux avec qui elle partage la scène. Un patron les fait répéter: mimes, comédiens, essaient des costumes et se tiennent prêts à monter sur scène. L’ambiance est gaie et drôle. Colette décrit aussi le public et leurs discussions avant le spectacle.

18) Printemps de la Riviera:

Colette et ses amis se remémorent le printemps sur la Cote d’Azur en France: le carnaval de Nice et les restaurants de Monte Carlo par exemple.

Annexes

1) Rêverie de nouvel an:

Colette promène ses deux chiennes sous la neige. Elle se remémore son enfance en famille, autour de parents peu riches mais très aimants.

2) Chanson de la danseuse:

Colette s’adresse en rêve à une danseuse et évoque les paysages de son enfance.

3) Maquillages:

Colette parle de sa fille et de son habitude à se maquiller. Cette dernière parle de ses produits de beauté et étonne sa mère.

4) Amours:

Texte d’amour de Colette à ses animaux.

5) Un rêve:

Saynète mettant en scène Colette et le fantôme d’une de ses anciennes chiennes.

V Citations:

« Je ne connais plus le somme heureux, mais je ne crains plus les vrilles de la vigne… » Les Vrilles de la vigne

« O violettes de mon enfance! Vous montez devant moi, toutes vous treillagez le ciel laiteux d’avril, et la palpitation de vos petits visages innombrables m’enivre… »

Le Dernier feu

« Mais nue dans tes bras, liée à ton lit par le ruban de feu du plaisir, tu m’as pourtant nommée danseuse, à voir bondir sous ma peau, de ma gorge renversée à mes pieds recourbés, la volupté inévitable… » La danseuse

Visitez notre boutique pour plus de cours et de fiches.

Notre Blog

Compte Youtube: @mesfichesdefrancais
Compte Tik Tok: @mesfichesdefrancais

Compte TIk Tok Brevet: @mesfichesdefrbrevet

Instagram: @mesfichesdefrancais

Toutes nos fiches

Notre Blog

Toutes nos fiches