Image Fiche de lecture
Fiche de lecture L’Homme qui rit, Victor Hugo, 1869

Fiche de lecture L’Homme qui rit, Victor Hugo, 1869

Fiche de lecture l’homme qui rit complète rédigée par un enseignant certifié membre du jury du baccalauréat 2023. Résumé chapitre après chapitre.

Plan de la fiche:

I Présentation de l’auteur

II Contexte de l’oeuvre

III Découpage

IV Personnages principaux

V Résumé détaillé

VI Citations

VII Mots clés/ Lexique

VIII Conclusion

I Présentation de l’auteur:

Victor Hugo est un écrivain français né en 1802 à Besançon. Sa mère est originaire de Nantes et son père de Lorraine. Son père est militaire. Victor est leur troisième enfant. Sa mère et ses frères et soeurs vivent à Paris, à Naples, puis de nouveau à Paris. La famille voyage un an en Espagne. Ses parents se séparent et il devient élève du lycée Louis-le-Grand. Très vite, il se met à écrire en disant: « Je veux être Chateaubriand, ou rien ». Il débute des études de droit mais renonce très vite. En 1827, il publie Cromwell, qui le lance au théâtre. La préface de l’oeuvre est un manifeste (un texte définissant un genre, ici le drame romantique). Avec Hernani, Victor Hugo continue son ascension au théâtre. Il fréquente les salons littéraires et se lie d’amitié avec les écrivains de son époque: Balzac, Sainte-Beuve, Nerval, entre autres. En 1843, Léopoldine, sa fille, mariée depuis peu, se noie. La douleur du poète est atroce. Seize ans s’écouleront entre son dernier recueil et celui consacré à la mémoire de sa file, Les Contemplations. Pour se détourner de l’écriture, il tente de percer en politique. Elu député, il est d’abord partisan de Louis-napoléon. Puis, il change d’avis et doit fuir lorsque le 2 décembre, Napoléon III arrive au pouvoir. Victor Hugo, à cause de ses écrits contre Napoléon III, doit fuir à Bruxelles puis en Angleterre. Dans Les Châtiments, il clame sa haine contre Napoléon III. De 1855 à 1870, il séjourne à Guernesey, sur la côte anglaise. Il y rédige Les Misérables. L’auteur peut rentrer lors de la fin du règne de Napoléon III. Il devient sénateur en 1876. Il est l’idole de la gauche et l’écrivain du peuple. Victor Hugo décède à paris en 1885. Des funérailles nationales sont organisées, de l’Arc de Triomphe au Panthéon à Paris. Une foule immense voit passer le cercueil de cet homme d’exception.

II Contexte de l’oeuvre:

Le roman se déroule en Angleterre, entre les règnes de Cromwell et de Jacques II, donc au XVII ème siècle.

III Découpage:

Première partie

2 chapitres préliminaires

Premier livre: 7 chapitres

Deuxième livre: 18 chapitres

Troisième livre: 6 chapitres

Deuxième partie

Premier livre: 12 chapitres

Deuxième livre: 12 chapitres

Troisième livre: 9 chapitres

Quatrième livre: 8 chapitres

Cinquième livre: 5 chapitres

Sixième livre: 5 chapitres

Septième livre: 5 chapitres

Huitième livre: 8 chapitres

Neuvième livre: 2 chapitres

Dixième livre: 4 chapitres

IV Personnages principaux:

Gwynplaine: c’est un enfant dont on ignore l’origine au début du roman. Il est recueilli par Ursus et Homo. Il porte une cicatrice au visage qui scinde son visage en deux et donne l’impression qu’il sourit constamment.

Dea: au début du roman, Gwynplaine, tout juste abandonné par des bohémiens, recueille un bébé dans les bras de sa mère mourante. Elle est aveugle. Les deux jeunes grandissent et tombent amoureux l’un de l’autre. Mais la révélation des origines de Gwynplaine portera un coup fatal à leur amour.

V Résumé détaillé :

Première partie:

La mer et la nuit

Les premières pages de L’homme qui rit se composent de deux premiers chapitres liminaires. Ursus est un homme, Homo est un loup. Les deux amis errent de village en village en espérant vivre de la charité. Le loup étonne les passants qui leur donnent un peu d’argent. Mais la plupart du temps, les deux amis sont seuls, et vivent en reclus de la société. Ils vivent de très peu de choses, et dorment dans une cahute à roues abandonnée qu’Usus traîne à la force de ses bras. L’action se déroule en Angleterre, à la fin du XVII ème siècle. Dans sa jeunesse, Ursus a été philosophe chez un lord. Dans leur cahute est inscrite une liste de lords et une organisation de la monarchie anglaise de l’époque. Ursus hait le genre humain, qu’il méprise. S’il arrive à guérir les malades qu’on lui apporte grâce à des plantes médicinales, il ne quitte jamais un patient sans une phrase cynique, mélancolique. Ursus est un misanthrope: il n’aime pas la compagnie des hommes. Sa solitude est son seul credo.

Le chapitre 2 nous présente les « comprachicos », un groupe de malfrats faisant le commerce des enfants. Leur commerce et l’industrie du commerce des enfants est expliqué dans les pages suivantes. Victor Hugo explique qu’aussi cruel que ce commerce soit, il est toléré par les nobles anglais ou espagnols. Les enfants sont échangés, repris. Mais ils sont surtout torturés par les comprachicos. En effet, ces derniers ont la particularité de mutiler les enfants afin de leur laisser des traces visibles à vie.

Livre premier: la nuit moins noire que l’homme

La première partie débute lors de l’hiver 1689 à Portland en Angleterre. Un groupe de personnes en haillons erre sur le port. Parmi eux, un enfant. Le petit groupe, surtout l’enfant, décharge des marchandises d’un bateau récemment arrivé au port. Il est abandonné seul sur le port alors que le bateau, la Matutina, repart avec le groupe à bord. Le narrateur indique qu’à ce moment là, en Angleterre, la loi est dure contre les comprachicos. Ils sont cherchés et poursuivis. L’enfant abandonné marche seul sur la presqu’île de Portland. L’endroit est sinistre et lugubre, l’enfant a froid et est pieds nus. Dans son errance, l’enfant passe devant un pendu qui le marque beaucoup.

Livre deuxième: l’ourque en mer

Le deuxième livre nous amène en mer, avec les comprachicos qui ont enlevé l’enfant resté à Portland. Alors que le bateau était toujours dans la baie de Portland, le voyage se passait bien. Néanmoins, une tempête touche l’ourque de plein fouet. Nous comprenons que les personnes à bord parlent espagnol et français. Tous sont très inquiets de la situation du bateau. Après la pluie, c’est la neige qui tombe sur la Manche. Au plus fort de la tempête, les marins aperçoivent le phare des Casquets. Mais personne n’arrive à sauver l’embarcation. Le bateau se retrouve lancé contre les rochers et les gouffres d’Ortach et Aurigny. La cale du bateau est désormais pleine d’eau. Les minutes défilent et les marins vont couler. Ils ne leur restent plus que quelques minutes. L’un des marins, un docteur, explique aux autres que c’est l’abandon de l’enfant qui a provoqué leur naufrage. Selon lui, Dieu les punit de cette action. Il souhaite avouer ses péchés, et les écrit dans une bouteille qu’il fait signer à l’ensemble de l’équipage et la lance à la mer. Le navire sombre et aucun marin ne survit.

Livre troisième: l’enfant dans l’ombre

La troisième partie nous ramène sur terre et suit les pas de l’enfant laissé au port de Portland. Il se met à suivre une femme qui semble aller dans la même direction que lui. Cette femme est accompagnée d’un bébé. La femme meurt et l’enfant recueille le bébé. Les deux orphelins marchent jusqu’à Weymouth, un hameau. Il essaie de frapper aux portes des maisons du village, mais personne ne lui ouvre. L’enfant erre sans but, jusqu’à une maison à roues. C’est celle d’Ursus et de Homo. Ursus recueille l’enfant. Ursus est très généreux avec lui. Il donne au petit et au bébé tout ce qu’il a à manger. Alors que l’enfant lui explique l’origine du bébé, Ursus se rend près de la berge pour retrouver le corps de sa mère. Alors que le jour se lève, Ursus demande à l’enfant de cesser de rire. Ce dernier lui dit qu’il ne rit pas. Ursus comprend alors que le visage de l’enfant a été mutilé aux deux extrémités de la bouche. Ses cicatrices le font donc perpétuellement sourire. Après cette découverte, tous se rendent compte que la petite est aveugle.

Deuxième partie:

Par ordre du Roi

Livre premier: éternelle présence du passé, les hommes reflètent l’homme

Les premières lignes de la deuxième partie nous présentent Lord Linnaeus Clancharlie. Ce pair d’Angleterre est l’un des rares à avoir accepté la République. Le lecteur comprend que la situation politique en Angleterre est troublée. En effet, Lord Clancharlie est méprisé par le roi d’Angleterre, Charles II, mais évolue toujours dans les hautes sphères du pouvoir. Lord Clancharlie a un fils, Lord David Dirry-Moir. Ce dernier gravit à nouveau les échelons de son père sous Jacques II, qui succède à Charles II. Lord David épouse lady Josiane, la soeur de la reine Anne, vers 1705. Lord David évolue dans des clubs, ces cercles fermés proches du roi et de ses plus proches conseillers. Dans des réunions secrètes, il violente des inconnus et s’amuse à faire régner la terreur dans Londres.

Lady Josiane et lord David sont très proches d’Anne, la reine d’Angleterre. Cette dernière envie Josiane, qui est plus belle qu’elle. Barkilphredo est un espion qu’a engagé lady Josiane pour espionner son mari en qui elle n’a pas confiance. Cet espion se fait nommé responsable des objets trouvés en mer, une charge importante à l’époque. Mais son rôle est aussi d’espionner ceux que lady Josiane veut voir échouer. Mais l’agent joue double, et est aussi employé par la reine Anne. D’ailleurs, les relations entre l’espion et lady Josiane sont de plus ne plus tendues. Il décide de tout faire pour lui nuire. Lady Josiane s’habille en homme et monte à cheval comme tel. Lors d’un duel, le lecteur apprend que Lord David connait l’existence d’un certain Gwynplaine.

Livre deuxième: Gwynplaine et Dea

Gwynplaine est le nom du garçon recueilli par Ursus quand il était enfant. Il est aujourd’hui un jeune homme, accompagné de Dea, la jeune aveugle qu’il a sauvé. Les mutilations sur le visage de Gwynplaine l’ont rendu intéressant à regarder. Il se produit sur scène et son visage n’est pas effrayant, juste étonnant. Le jeune homme a aujourd’hui vingt-cinq ans. Dea et lui s’aiment et se protègent l’un de l’autre. Les deux jeunes s’aiment tellement qu’Usus songe à les marier. Les prestations de Gwynplaine en tant que saltimbanque plaisent au public. Le jeune homme devient célèbre et il fait profiter ses compagnons de son argent. La cahute est rénovée, elle s’appelle désormais la Green-Box, et elle sert de plancher théâtre pour que Gwynplaine puisse se produire partout où il va. Ursus l’aide à se produire et joue aussi ses propres pièces. Gwynplaine est surnommé « l’homme qui rit ». La petite troupe décide de partir pour Londres.

Livre troisième: commencement de la fêlure

Nous sommes désormais en hiver 1704. Gwynplaine, Dea, Ursus et Homo sont arrivés à Londres. Le succès est au rendez-vous pour le petit groupe. Ils s’associent avec maître Nicless, un aubergiste du coeur de Londres. Ce dernier les met en garde contre le Wapentake, un garde mobile et qui, s’il vous touche avec son « iron-weapon », vous tue. Les comédiens se font vite remarquer par les autorités locales. C’est surtout à usus que l’on reproche des choses, notamment de professer une philosophie allant à l’encontre de celle de l’Angleterre. De plus, ses remèdes médicinaux sont considérés comme de la sorcellerie. Ursus répond aux autorités et défie leur autorité. Un soir, les comédiens jouent dans un Hall, une grande salle de spectacle. Une femme au milieu du public attire leurs regards. Tous la trouvent très belle. Alors qu’elle quitte la salle et qu’elle monte dans son carrosse, elle est accompagnée de Tom-Jim-Jack, qui a exprimé son admiration aux comédiens. Gwynplaine est subjugué par la beauté de cette femme. Elle lui remet une lettre l’invitant à se rendre à un rendez-vous. La lettre dit qu’elle aime Gwynplaine.

Livre quatrième: la cave pénale

Gwynplaine ment à Dea sur l’origine de la lettre. Un jour, alors que tout le monde est en train de boire le thé, le Wapentake toque à la porte de la cahute. Il est là pour emmener Gwynplaine dont les spectacles ne plaisent pas à la police. Avant de partir, il fait en sorte que Dea ne sache rien de sa mésaventure. En effet, Dea n’a que lui comme famille et la petite est fragile, elle paniquerait si elle apprenait l’emprisonnement de Gwynplaine. Ursus arrive à suivre le cortège qui emmène Gwynplaine à la prison de Southwark. Le jeune homme est présenté à trois juges de Londres. Un homme est présenté devant Gwynplaine, et l’accuse. Gwynplaine assure aux juges qu’il ne connaît pas l’homme qui l’accuse. Le policier qui l’interroge lui dit qu’il est en réalité un lord.

Livre cinquième: la mer et le sort remuent sous le même souffle

Le Wapentake lit une lettre à Gwynplaine. Il s’agit du message que les comprachicos avant jeté à la mer des années plus tôt. A sa grande surprise, Gwynplaine apprend son histoire. Il est en réalité le fils de lord Clancharlie. C’est son père qui a décidé de le vendre et que sa mutilation le rende méconnaissable. La bouteille a été trouvée par Bakhilphredo. La reine Anne décide que c’est plutôt Gwynplaine qui épousera lady Josiane plutôt que son frère Lord David. C’est une manière pour elle de se venger: elle veut donner un époux laid à sa soeur. A la nouvelle de ses origines, Gwynplaine s’est évanoui. Il se réveille dans un palais, et on lui annonce qu’il est chez lui. En effet, la qualité de pair d’Angleterre va avec une fortune immense, de.nombreuses terres et des possessions d’hommes. Gwynplaine cherche à partager son argent avec Ursus et Dea mais Bakhilphredo l’invite à ne pas sortir de chez lui avant sa présentation à la chambre des Lords le lendemain. C’est à cet endroit que se retrouvent tous les lords d’Angleterre.

Livre sixième: aspects variés d’Ursus

C’est qu’à l’auberge, personne n’est au courant de l’enlèvement de Gwynplaine. Tous cherchent à savoir si « L’homme qui rit » se produira. Ursus est désespéré car il est le seul à savoir où est Gwynplaine. Un soir sur scène, le public s’agace de l’absence du comédien. Dea apprend ainsi que son amant est parti. La malchance s’abat sur Ursus et Dea depuis que Gwynplaine est parti. En effet, la police leur demande de quitte Londres car ils possèdent un loup, Homo, qui serait dangereux pour la population. Ursus doit quitter Londres.

Livre septième:

Gwynplaine n’est pas heureux dans son palais. Il se sent seul et Dea lui manque. Néanmoins, c’est lady Josiane qui lui rend visite dans son château. La femme a un comportement étrange. Alors qu’elle fait lire à Gwynplaine une lettre de la reine Anne lui annonçant que les deux lords devaient se marier, elle le séduit puis le rejette. En effet, s’il est son mari il n’est plus son amant, et ne doit plus la courtiser. Le comportement de Josiane est incompréhensible pour notre héros. Au palais, il revoit Tom-Jim-Jack.

Livre huitième: le capitole et son voisinage

Gwynplaine est enfin présenté aux lords et se rend ridicule. En effet, comme il a toujours vécu dans la pauvreté, notre héros décide d’utiliser son expérience pour sensibiliser les nobles autour de lui. Il se fait l’avocat des plus pauvres, et décide de les défendre en parlant de leurs conditions de vie. Mais les lords ne l’entendent pas de cette oreille et se moquent de son physique et de son combat. Gwynplaine, qui n’a pas l’habitude que l’on se moque de lui, est profondément touché par leurs mots. Tom-Tim-Jack lui révèle sa véritable identité. Ce dernier est en réalité le frère de Gwynplaine, Lord David.

Livre neuvième: en ruine

Le neuvième livre s’ouvre sur Gwynplaine en fuite de Londres. Déçu de ses nouvelles qualités, notre héros a préféré reprendre une vie vagabonde et se met à la recherche de ses amis. Il erre pendant trois jours et finit par retrouver Homo.

Conclusion, livre X

Gwynplaine finit par retrouver ses amis. Mais ces derniers sont très mal en point, particulièrement Dea. Leurs retrouvailles sont très émouvants. Ursus dit qu’il pense avoir retrouvé ses enfants. Mais Gwynplaine et Dea sont trop émus de se retrouver et les deux enfants sont très faibles. Dea ne survit pas aux retrouvailles. Tout de suite après, Gwynplaine se jette dans la baie et se noie de chagrin. Ainsi se termine L’Homme qui rit.

VI Citations:

« Le loup ne mordait jamais, l’homme quelquefois. »

VII Mots clés/ Lexique:

Homo: homme en grec

Ursus: l’ours en latin.

« Comprar »: « voler » en espagnol

Chicos: « enfants » en espagnol

VIII Conclusion:

Le roman L’homme qui rit de Victor Hugo est un roman d’aventure ayant lieu dans l’Angleterre du XVII ème siècle. Comme on l’a vu, l’Angleterre est un pays que l’auteur connaît bien. La figure monstrueuse de Gwynplaine renverse les codes normalement réservées aux héros: victime de cette difformité, le jeune homme devra prouver sa bonté par d’autres moyens.

Toutefois, c’est aussi un roman sur le théâtre (Gwynplaine et ses amis sont comédiens), ainsi que sur la cour d’Angleterre et les stratagèmes que les nobles mettaient en place pour s’attirer les faveurs des rois.

9 pages tapées à l’ordinateur = 18 pages si vous décidez de recopier votre devoir à la main.

Visitez notre boutique pour plus de cours et de fiches.

Notre Blog

Compte Youtube: @mesfichesdefrancais
Compte Tik Tok: @mesfichesdefrancais

Compte TIk Tok Brevet: @mesfichesdefrbrevet

Instagram: @mesfichesdefrancais

Toutes nos fiches

Notre Blog

Toutes nos fiches