Image Fiche de lecture
Fiche de lecture Les Fleurs du mal, Charles Baudelaire, 1857

Fiche de lecture Les Fleurs du mal, Charles Baudelaire, 1857

Résumé poème après poème

Fiche de lecture

Les Fleurs du mal,

Titre: Les Fleurs du mal

Auteur: Charles Baudelaire

Date de parution: 1857

Genre: Poésie

Plan de la fiche:

I Présentation de l’auteur

II Contexte de l’oeuvre

III Découpage

IV Résumé détaillé

V  Thèmes importants

VI Mots clés/ Lexique

VII Citations

VIII Conclusion

I Présentation de l’auteur:

Charles Baudelaire est un auteur français né en 1821. L’enfant ne connaît pas son père et est élevé par sa mère et son beau père. De 1839 à 1841, le jeune garçon vit une vie de bohème littéraire au quartier latin de Paris. Il expérimente la boisson, la vie débridée, les femmes. Sa famille décide de le faire voyager pour l’arracher à la vie sulfureuse qu’il mène. Baudelaire passe du temps dans sur l’île de La Réunion. Il enrichie sa sensibilité, son goût pour les parfums, pour l’exotisme. A son retour, Baudelaire vit de ses rentes: il a hérité de son père. Sa vie devient celle d’un dandy: il achète beaucoup et vit dans le luxe. Sa seule occupation est la littérature et l’appréciation du beau. Il vit avec Jeanne Duval. Leur vie dépensière ne plaît pas à la famille de Charles Baudelaire, elle le restreint à une rente plus mince. Désormais, il vivra dans la pauvreté. D’abord critique d’art, il est connu pour avoir traduit les Histoires Extraordinaires de Poe, un auteur américain jusqu’alors inconnu. C’est de lui que Baudelaire appréciera les histoires de vampires et de fantômes. Pour fuir les plaisirs de Paris, Charles Baudelaire s’exile à Bruxelles. Mais, atteint de la syphilis (maladie sexuellement transmissible), Charles Baudelaire s’éteint à Paris en 1867.

II Contexte de l’oeuvre:

« Dans ce livre atroce, j’ai mis toute ma pensée, tout mon coeur, toute ma religion (travestie), toute ma haine » (Préface aux Fleurs du Mal).

En août 1857, Baudelaire et son éditeur sont soupçonnés d’ « outrage à la morale publique et aux bonnes moeurs ». Un procès se tient: c’est que l’époque à laquelle sortent Les Fleurs du Mal est conservatrice. La même année, c’est Gustave Flaubert qui est condamné pour les mêmes raisons pour Madame Bovary. Baudelaire, en décrivant une vie de débauché, en parlant de prostituées, de vin et d’opium, choque l’opinion publique et bouscule la morale. Baudelaire est condamné à une très forte amende et doit retirer six poèmes de son recueil.

Le sentiment d’injustice de cette condamnation ne quittera jamais l’auteur. C’est à sa mort que le livre sera considéré comme un chef d’oeuvre. En 1949, la morale a changé de camp, et le procès contre Baudelaire est revu. La condamnation est annulée.

III Découpage:

129 poèmes.

Six parties

Première partie

Spleen et Idéal

Deuxième partie

Tableaux parisiens

Troisième partie

Le vin

Quatrième partie

Fleurs du mal

Cinquième partie

Révolte

Sixième partie

La Mort

IV Résumé détaillé:

Première partie: Spleen et Idéal

La première partie débute par le poème Bénédiction. Dans ce poème, Baudelaire met en scène la mère du poète qui, parce que ce dernier est un être damné, regrette sa naissance. D’emblée, l’atmosphère dans laquelle Baudelaire nous plonge est celle du regret, de la nostalgie, de la fange.

L’albatros: Baudelaire relate les mauvais traitements qu’un groupe de marins fait subir à un albatros (oiseau) après l’avoir capturé.

Élévation: Baudelaire nous relate ici le voyage que fait son esprit lorsqu’il écrit.

Correspondances: l’auteur relate le lien qui unit la nature à l’homme. C’est grâce aux parfums que l’homme et la nature communiquent.

J’aime le souvenir de ces époques nues…: Baudelaire relate ici un temps où l’homme et la femme vivaient en harmonie ensemble.

Les phares: parle de peinture (Rubens, Leonard de Vinci, etc)

La muse malade: Baudelaire dialogue avec sa muse, celle qui l’inspire et le dirige.

La muse vénale: dans ce poème, Baudelaire relate les rapports ambigus qu’il entretien avec sa muse. Il lui faut la flatter et lui être soumis.

Le mauvais moine: Baudelaire raconte l’histoire d’un moine qui aimait la mort.

L’ennemi: Baudelaire parle ici de sa jeunesse.

Le guignon: l’auteur parle de la mauvaise chance (= synonyme de guignon).

La vie antérieure: le poète imagine ici un temps antérieur. Il rêve d’avoir habité dans un endroit luxueux près de la mer.

Bohémiens en voyage: Baudelaire raconte le départ d’une troupe de bohémiens.

L’homme et la mer: ode de Baudelaire à la mer et à quel point elle l’inspire.

Don Juan aux enfers: une fois mort, Don Juan est condamné à l’enfer et rencontre ceux qu’il a tué.

Châtiment de l’orgueil: Baudelaire raconte l’histoire d’un docteur poussé par l’orgueil.

La Beauté: ici la beauté est personnifiée, elle parle comme si elle était humaine.

L’Idéal: l’auteur parle de sa femme idéale.

La géante: Baudelaire imagine être amoureux d’une géante.

Le masque: ici Baudelaire imagine la vie d’une statue.

Hymne à la beauté: Baudelaire se demande d’où vient la beauté et ce qui la provoque.

Parfum exotique: dans ce poème l’auteur célèbre le corps d’une femme et les parfums qui se mêlent à sa peau.

La chevelure: ici l’auteur imagine tout un monde dans les cheveux de la femme qu’il aime.

Je t’adore à l’égal de la voûte nocturne…: poème d’amour pour une femme qui fuit le poète.

Tu mettrais l’univers entier dans ta ruelle…: poème décrivant une femme infidèle au poète.

Sed non satiata: poème d’amour pour une femme qui agit telle une drogue pour le poète.

Avec ses vêtements ondoyants et nacrés…: l’auteur nous décrit ici une femme qui danse.

Le serpent qui danse: même thème dans un poème plus long, on note la ressemblance entre la femme et le serpent.

Une charogne: le poète décrit le corps d’un animal mort qu’il a vu alors qu’il se baladait avec la femme qu’il aime.

J’implore ta pitié…: le poète décrit sa souffrance- la femme qu’il aime est cruelle avec lui.

Le vampire: même thème, la femme est cette fois-ci comparée à un vampire.

Une nuit que j’étais près d’une affreuse Juive…: le poète décrit une femme qu’il a aimé.

Remords posthumes: ici le poète souhaite la mort de celle qui ne l’aime pas.

Le chat: le poète célèbre un chat et la beauté de cet animal.

Duellum: le poète décrit un duel entre deux hommes.

Le balcon: le poète parle de ses souvenirs et de ce qui lui permet de revivre certains événements.

Le possédé: le poète se décrit comme s’il était possédé par un démon.

Un fantôme: ici le poète raconte au lecteur le fantôme qu’il a rencontré.

Je te donne ces vers afin que si mon nom…: le poète s’adresse à son lecteur. Il espère la postérité.

Semper eadem: le poète glorifie la Mort.

Tout entière: le poète relate sa discussion avec le Démon. Il a parlé avec la femme que le poète aime.

Que diras-tu ce soir, pauvre âme solitaire…: dans ce poème le poète rencontre sa muse lors d’un soir solitaire.

Le flambeau vivant: ici le poète personnifie un flambeau.

Réversibilité: le poète parle à un ange et lui parle de son malheur.

Confession: dans ce poème le poète se souvient des confidences d’une femme à son bras.

L’aube spirituelle: le poète relate ce que voit le poète lorsqu’il se réveille d’une nuit passée à fumer et boire.

Harmonie du soir: le poète raconte les minutes avant que la nuit ne tombe (coucher de soleil, lumière qui diminue, etc).

Le flacon: le poète parle d’un parfum.

Le poison: le poète parle ici du vin.

Ciel brouillé: ici le poète parle du regard de la femme qu’il aime.

Le chat: le poète parle du chat qu’il semble avoir dans la tête.

Le beau navire: le poète compare la femme qu’il aime à un bateau.

L’invitation au voyage: le poète parle d’un voyage dans pays exotique à la femme qu’il aime.

L’irréparable: le poète parle des choses qu’il regrette.

Causerie: le poète compare ici la femme qu’il aime à un ciel d’automne.

Chant d’automne: le poète célèbre l’automne.

A une madone: le poète décrit et célèbre la femme qu’il aime.

Chanson d’après-midi: le poète dresse le portrait d’une femme mystérieuse.

Sisina: le poète fait le portrait de Sisina la guerrière.

Franciscae mea laudes: poème en latin.

A une dame créole: le poète fait le portrait d’une femme créole.

Moesta et errabunda: le poète interroge une femme sur ses sentiments.

Le revenant: le poète imagine qu’il reviendra hanter la femme aimée.

Sonnet d’automne: le poète imagine un dialogue entre un couple.

Tristesses de la lune: le poète imagine que la lune est malade et que le poète la console.

Les chats: le poète célèbre les chats dans ce poème.

Les hiboux: des hiboux se réveillent la nuit tombée et volent dans les ténèbres.

La pipe: personnification de la pipe d’un auteur qui l’aide à guérir.

La musique: ici le poète compare la musique à une vague.

Sépulture: le poète imagine l’enterrement fantastique de quelqu’un.

Une fantastique gravure: ici le poète nous propose le tableau d’un cavalier partant pour le combat.

Le mort joyeux: une personne venant tout juste d’être enterrée s’adresse au poète depuis son cercueil.

Le tonneau de la haine: le poète nous donne à voir une allégorie de la Haine et de la Vengeance enfermées dans des tonneaux.

La cloche fêlée: l’âme fêlée du poète ne lui permet pas de se souvenir des choses heureuses.

Spleen (1): portrait du poète devant sa fenêtre. Image nostalgique du temps qui passe et de la tristesse.

Spleen (2): le poète se compare à un meuble rempli de souvenirs.

Spleen (3): le poète se compare au roi désabusé d’un royaume féérique.

Spleen (4): portrait d’une ville alors que la pluie arrive.

Obsession: ici le poète parle de sa peur des bois la nuit.

Le goût du néant: le poète décrit un état dans lequel il n’a plus gout à rien.

Alchimie de la douleur: le poète décrit le mélange qui produit de la douleur.

Horreur sympathique: le poète interroge un homme orgueilleux.

L’héautontimorouménos: le poète personnifie une arme.

L’irrémédiable: ici le poète propose l’image d’un homme qui fuit.

L’horloge: personnification de l’horloge qui parle au poète.

Deuxième partie: Tableaux parisiens

Paysage: le poète rêve devant sa fenêtre. La ville s’étend devant lui.

Le soleil: ici le poète décrit la ville inondée de soleil.

A une mendiante rousse: portrait d’une jeune fille rousse qui fait la manche et que le poète aime.

Le cygne: un cygne navigue sur la Seine.

Les sept vieillards: portrait de vieillards dans la rue.

Les petites vieilles: le poète décrit de très vieilles femmes.

Les aveugles: le poète propose à la femme qu’il aime de regarder de plus près des aveugles dans la rue.

A une passante: description d’un moment – une passante frôle le poète dans la rue.

Le squelette laboureur: portrait d’un squelette creusant une tombe.

Le crépuscule du soir: ici le poète décrit le moment où le soir tombe dans une rue de Paris.

Le jeu: portrait de joueurs.

Danse macabre: des mortes dansent ensemble.

L’amour du mensonge: portrait de femme.

La servante au grand coeur dont vous étiez jalouse…: le poète parle de sa servante morte.

Brumes et pluies: le poète parle du printemps.

Rêve parisien: description de Paris.

Le crépuscule du matin: description de la ville le matin.

Troisième partie: Le vin

L’âme du vin: personnification de la boisson qui chante dans la bouteille.

Le vin des chiffonniers: ici l’auteur décrit la scène d’une personne alcoolisée dans la rue.

Le vin de l’assassin: un homme vient de tuer la femme qui lui rendait la vie compliquée.

Le vin du solitaire: ici le poète admire une femme dans la rue.

Le vin des amants: deux amoureux boivent ensemble.

Quatrième partie: Fleurs du mal

La destruction: le poète explique ses tentations, ce qui le tire vers le mal.

Une martyre, dessin d’un maître inconnu: description d’une chambre et d’une femme.

Femmes damnées: portraits de femmes aux Enfers.

Les deux bonnes soeurs: allégories de la Débauche et de la Mort.

La fontaine de sang: le poète se décrit comme perdant beaucoup de sang.

Allégorie: portrait de femme.

La Béatrice: le poète rencontre une femme qui descend des cieux et vient lui parler.

Un voyage à Cythère: le poète voyage dans l’île de Cythère.

L’amour et le crâne, vieux cul de lampe: allégorie de l’amour assis sur un crâne.

Cinquième partie: Révolte

Le reniement de Saint Pierre: l’auteur imagine ce qu’il se passe aux cieux.

Abel et Cain: l’auteur retrace le mythe d’Axel et Cain, les frères ennemis.

Les litanies de Satan: portrait de Satan.

Prière: prière à Satan.

Sixième partie: La mort

La mort des amants: deux amants se préparent à mourir.

La mort des pauvres: le poète explique que la mort libère les plus malheureux.

La mort des artistes: ici ce sont les artistes que vient prendre la mort.

La fin de la journée: le poète contemple la nuit qui tombe.

Le rêve d’un curieux: un homme s’apprête à mourir.

Le voyage: le poète parle de l’imagination des enfants.

V  Thèmes importants:

Spleen et Idéal débute par une dizaine de poèmes sur la condition du poète et la mission de la poésie.

Afin de guérir son âme de l’Ennui qui règne sur Terre, le poète se tourne vers la ville. Il contemple (Tableaux parisiens), et se réfugie dans l’alcool (Le Vin). Toutes ses tentatives sont vaines et même s’il se révolte (Révolte), la mort viendra irrémédiablement le chercher (La Mort).

Les correspondances (lien entre la Beauté et la vie terrestre) seront utiles à Baudelaire pour développer des thèmes originaux, ainsi dans Les phares, la peinture comme guide de la beauté, tel un phare en mer.

Thèmes de l’amour, des parfums, des chats, de la mort.

VI Mots clés/ Lexique:

Spleen: tendance à la dépression, à la noirceur des choses. Mais le spleen est aussi créateur, c’est ce qui fait que le poète est en mesure d’écrire et de se sentir au dessus de ses congénères.

Prose vs vers: un poème en prose est un texte poétique sans vers. Un poème en vers suit une architecture précise, rythmée, organisée.

Correspondance: terme appartenant originellement au vocabulaire des mystiques. C’est ce qui nous permet de voir la beauté dans chaque chose. Ce terme sera très fertile et permettra au poète de développer de nombreux thèmes très modernes.

VII Citations:

« La sottise, l’erreur, le péché, la lésine,

Occupent nos esprits et travaillent nos corps,

Et nous alimentons nos aimables remords,

Comme les mendiants nourrissent leur vermine. »

Intention de Baudelaire, Avis au lecteur

« J’ai longtemps habité sous de vastes portiques

Que les soleils marins teignaient de mille feux,

Et que leurs grands piliers, droits et majestueux,

Rendaient pareils, le soir, aux grottes basaltiques. »

Explication du Spleen, La Vie antérieure

VIII Conclusion:

Poète inclassable, véritable comète dans les lettres françaises, Charles Baudelaire n’a pas eu de son vivant le succès qu’il espérait. Créateur de la figure du dandy (inspiré par Oscar Wilde notamment), l’auteur a marqué la postérité. Les Fleurs du Mal, par leur diversité, leur musicalité, se place comme un recueil résolument moderne et à la puissance inégalable.

 

12 pages tapées à l’ordinateur = 24 fiches écrites à la main si vous décidez de recopier votre devoir.

Visitez notre boutique pour plus de cours et de fiches.

Notre Blog

Compte Youtube: @mesfichesdefrancais
Compte Tik Tok: @mesfichesdefrancais

Compte TIk Tok Brevet: @mesfichesdefrbrevet

Instagram: @mesfichesdefrancais

Toutes nos fiches

Notre Blog

Toutes nos fiches