Image Fiche de lecture
Fiche de lecture Le Rouge et le noir, Stendhal, 1830

Fiche de lecture Le Rouge et le noir, Stendhal, 1830

Fiche de lecture

Le Rouge et le Noir,

Titre: Le Rouge et le Noir

Auteur: Stendhal

Date de parution: 1830

Genre: Roman

Plan de la fiche:

I Présentation de l’auteur

II Contexte de l’oeuvre

III Découpage

IV Personnages principaux

V Résumé détaillé

VI  Thèmes importants

VII Moments clés

VIII Citations

IX Conclusion

I Présentation de l’auteur:

Henri Beyle, alias Stendhal, est un auteur français né en 1783. Le jeune homme garde un mauvais souvenir de son enfance. Il s’engage dans l’armée et lutte aux côtés de de Napoléon Ier et cesse sa carrière militaire avec l’empereur, en 1814. Il s’installe à Milan. En 1817, il signe un premier roman sous le pseudonyme de Stendhal. Il rentre à Paris en 1821. Il deviendra diplomate et alternera les postes en Italie. C’est un homme de tempérament à l’âme romantique. Il débute mais ne termine pas de nombreux ouvrages, Lucien Leuwen, Vie de Napoléon, etc. Stendhal a toujours une place dans ses propres romans. D’ailleurs, le sujet de Le Rouge et le Noir est inspiré d’un fait réel: Antoine Berthet est condamné par les assises de l’Isère et exécuté en 1828 après avoir été le précepteur des enfants de Mme Michoud. Le style de Stendhal est celui d’une plume acerbe, incisive. En 1830, il publie Le Rouge et le Noir. Stendhal meurt en 1842.

II Contexte de l’oeuvre:

Le roman se passe sous la seconde Restauration (1815-1830). Cette période voit le retour de la monarchie de Louis XVIII après la chute de Napoléon Ier. Mais ce retour est soumis à des attaques extérieures, et en 1830, la situation du roi est en péril. Dans les chapitres 51 à 54 Julien Sorel fréquente des salons dans lesquels évoluent des « ultras », partisans de l’éviction du roi.

III Découpage:

Deux parties, la première de 30 chapitres, la seconde de 45 chapitres.

IV Personnages principaux:

Julien Sorel: Julien Sorel est le personnage principal du roman. Il est le fils d’un charpentier. Julien possède un caractère hors du commun. Il est décrit comme très brillant, passionné de littérature et d’histoire. Il se fait embaucher comme précepteur des enfants de M. et Mme de Rênal, notamment car il connaît des passages du Nouveau Testament par coeur. En effet, Julien se destine à devenir prêtre. Mais son ambition l’amènera à séduire Mme de Rênal, puis Mathilde de la Mole. Ses talents d’orateur le mènent loin, et il obtient des missions politiques secrètes. Toutefois, son ambition le conduira à sa perte.

Mme de Rênal: elle est la femme de M. De Rênal, le maire de Verrière, une petite ville de province. Elle a trois enfants. Son mari emploie Julien pour qu’il soit le précepteur de ses enfants. Elle se laisse séduire par Julien.

Le marquis de la Mole: c’est lui qui amènera Julien dans les hautes sphères politiques de l’époque. Il aimera Julien comme son fils et ne supportera pas sa trahison.

Mathilde de la Mole: c’est la fille du marquis de la Mole. Elle aimera puis repoussera Julien.

V Résumé détaillé:

Première partie:

Chapitre 1: Une petite ville

Le récit débute à Verrières, une petite ville décrite comme l’une des plus jolies de Franche-Comté. Le maire de Verrières, M. de Rénal, y possède une florissante entreprise de clous. Le narrateur nous dit que M. De Rênal a des origines espagnoles, et qu’il est maire depuis 1815. Pour agrandir ses jardins, M. De Rênal a fait délocaliser l’usine de bois du vieux Sorel.

Chapitre 2: Un maire

Avec leurs trois enfants, M. De Rênal et Mme de Rênal se baladent sur les bords du Cours de la Fidélité, rivière qui coule à Verrières. Ils ne sont pas content de l’arrivée en ville de M. Appert, un libéral.

Chapitre 3: Le bien des pauvres

M. Appert est recommandé par quelqu’un d’important. M. Chalan, le curé de Verrières, lui fait visiter les bâtiments municipaux de la ville: la prison et l’hôpital. M. De Rênal s’entretien avec M. Chalan sur la présence suspecte de M. Appert, lorsqu’un des enfants manque de tomber d’un mur. M. De Rênal admet que ses trois garçons deviennent un peu trop remuants à son goût, et il souhaite embaucher Julien Sorel, âgé de dix-neuf ans, l’un des fils du vieux Sorel, pour être leur précepteur (leur instituteur). Le curé de Verrières recommande Julien, qui est sur le point de devenir prêtre et qui parle latin.

Chapitre 4: Un père et un fils

M. De Rênal se rend chez M. Sorel pour lui demander que son fils entre comme précepteur chez lui. M. Sorel laisse comprendre à M. De Rênal que Julien a déjà eu des propositions pour un emploi de précepteur, chez M. Valenod, le rival politique de M. De Rênal. Ce dernier s’empresse donc d’embaucher Julien et lui propose un salaire plus conséquent que celui que devait lui donner Valenod. Le lecteur comprend que Julien est très intelligent mais qu’il n’est pas doué pour les travaux manuels qu’exige l’usine de bois de son père. Il est même l’objet de railleries de la part de ses deux autres frères. M. Sorel semble ravi de se débarrasser de Julien, qu’il soupçonne d’emblée d’avoir séduit Mme de Rênal.

Chapitre 5: Une négociation

Julien s’offusque: il ne connaît même pas Mme de Rênal. Julien est un être sensible, qui aime lire, à l’opposé de son père et de ses frères. En même temps, il voue un culte à Napoléon, ancien empereur de France. Il connaît les récits de bataille par coeur et tremble d’admiration quand il voit passer des soldats dans Verrières. M. Sorel accepte que Julien soit embauché par M. De Rénal.

Chapitre 6: L’ennui

Julien se présente chez Mme de Rênal et celle-ci le prend pour un enfant perdu. Elle ne pensait pas que Julien serait aussi jeune. Quant à lui, Julien est émerveillé devant tant de beauté de Mme de Rênal. Cette dernière fait promettre à Julien de ne pas être trop sévère avec les enfants. Comme il sait le Nouveau Testament par coeur en latin, tous s’extasient devant Julien et admirent son intelligence. M. De Rênal lui propose un contrat de deux ans que Julien refuse.

Chapitre 7: Les affinités électives

Julien s’est donc bien intégré à la maison des Rênal. Le lecteur comprend que M. Valenod courtise Mme de Rênal. C’est Elisa, une femme de chambre, qui aime Julien. Ce dernier n’est pas du tout intéressé par elle, qu’il ne trouve pas assez bien pour lui. Julien est un être d’une grande ambition, qui connaît sa valeur et tient une très haute estime de lui-même. Mme de Rênal est héritière d’une tante qui lui donne régulièrement beaucoup d’argent. Comme elle a pitié de la pauvreté de Julien qu’elle apprécie de plus en plus, elle lui propose de lui donner de l’argent, mais de ne pas le dire à son mari. Julien refuse. Madame de Rênal rapporte le refus à son mari, qui reproche à Julien d’être vraiment trop hautain. Il lui donne alors cent francs. Julien est ravi d’avoir gardé son honneur en refusant l’argent de Mme de Rênal, tout en ayant tout de même touché cent francs. Mme de Rênal se rend avec lui dans une librairie pour lui offrir des livres.

Chapitre 8: De petits événements

Elisa décide de demander Julien en mariage. Ce dernier refuse. Mais lorsque’Elisa confie son projet à Mme de Rênal, cette dernière en est attristée. Elle se rend compte qu’elle aime Julien. Elle en tombe malade. Une fois rétablie, elle reçoit la visite de Mme Derville, son amie. Julien et Madame de Rênal se frôlent la main. Julien considère qu’il est de son devoir que la main de Madame de Rénal reste dans la sienne.

Chapitre 9: Une soirée à la campagne

Julien néglige les enfants pour passer tout son temps avec Madame de Rênal. Alors que M. De Rênal lui reproche sa conduite, Julien n’en a que faire. Alors qu’on met de l’ordre dans les chambres du haut, Julien demande une faveur à Mme de Rênal. Il lui demande d’aller cacher un portrait qu’il garde dans sa chambre. Elle s’exécute en pensant qu’il s’agit de son portrait. Il s’agit en fait du portrait de Napoléon que Julien cherche à cacher, car avouer la possession d’un tel portrait aurait pu le compromettre. Julien la persuade de ne pas regarder le portrait, et Mme de Rênal ne voit rien.

Chapitre 10: Un grand coeur et une petite fortune

La tension monte entre M. De Rênal et Julien. Quand il décide de partir, M. De Rênal lui propose d’augmenter son salaire, car il ne souhaite pas qu’il soit embauché par son rival, M. Valenod. Julien ne connait pas la rivalité entre les deux hommes, et il prend les propositions de M. De Rênal pour des excentricités.

Chapitre 11: Une soirée

M. Valenod apprend que Julien est sans cesse augmenté chez les Rênal. Mme de Rênal est emportée par la passion qu’elle a pour Julien. Elle se fait porter souffrante pour que tous ne comprennent pas qu’elle n’est pas dans son état normal.

Chapitre 12: Un voyage

Julien obtient de M. De Rênal un congé de trois jours. Ce voyage semble insupportable à Mme de Rênal. Julien se rend chez Fouqué, son ami, qui lui propose de l’embaucher pour le sortir des pattes de Rênal.

Chapitre 13: Les bas a jour

Julien finit par rentrer chez les de Rênal. Pendant son absence, Mme de Rênal a été très malade. Mme Derville, son amie, comprend les raisons de cette maladie. Elle réalise que son amie aime Julien. Ce dernier se décide à quitter la demeure de Mme de Rênal, qui approuve elle aussi ce départ. Leur amour est de plus en plus visible et leur situation est de plus en plus risquée.

Chapitre 14: Les ciseaux anglais

Madame Derville se méfie de Julien et fait part de sa méfiance à Mme de Rênal. En faisant tomber ses ciseaux alors qu’elle tricote, Mme de Rênal se rapproche dangereusement de Julien, et ce devant Madame Derville et le sous-préfet. Les deux amants doivent être plus prudents pour ne pas révéler leur amour.

Chapitre 15: Le chant du coq

Julien se rend à la nuit tombée dans la chambre de Madame de Rênal et les deux amants passent la nuit ensemble.

Chapitre 16: Le lendemain

Julien et Madame de Rênal se réveillent ensemble. La journée se passe sans accroc, les deux amants ne laissent rien voir de leur amour. Ils se voient maintenant fréquemment.

Chapitre 17: Le premier adjoint

Julien n’assume pas sa passion pour Napoléon devant Mme de Rênal. En côtoyant Mme de Rênal, Julien apprend les manigances politiques qui ont lieu à Verrières.

Chapitre 18: Un roi à Verrières

C’est le Roi qui fait halte à Verrières dans le chapitre XVII. Son arrivée est un véritable événement dans la commune. Le Roi vient visiter l’église de Verrières et célébrer la relique qu’elle contient. Julien aide aux préparatifs à l’église. Il aide un évêque à replacer sa mitre (coiffe de forme pyramidale) sur sa tête. Il est serviable. Le roi visite l’église et repart.

Chapitre 19: Penser fait souffrir

Huit jours après la venue du Roi, un des enfants de Madame de Rênal est souffrant. Cette dernière tombe malade elle aussi. Elle supplie Julien de quitter sa maison pour que personne ne se rende compte de leur amour.  Le soir, M. De Rênal apprend la liaison de Julien et sa femme par une lettre anonyme.

Chapitre 20: Les lettres anonymes

Madame de Rênal a une idée pour sauver son secret: elle fait écrire une fausse lettre par Julien. Il doit la signer de la main de M. Valenod.

Chapitre 21: Dialogue avec un maître

Julien s’exécute. M. De Rênal ouvre la lettre et confronte sa femme, qui lui fait donc croire que la lettre vient de M. Valenod, et qu’il accuse Madame de Rênal d’être infidèle à son mari. Elle tient tête et nie toute implication à son mari. Elle consent à renvoyer Julien, ce qui rassure son mari sur ses intentions. Quand elle lui dit que M. Valenod lui a déjà beaucoup écrit, M. De Rênal va trouver les (fausses) lettres et comprend que c’est le même papier, donc que M. Valenod est l’auteur de la fausse lettre anonyme, donc que ce qu’il lui relate est faux. Le plan de Mme de Rênal a parfaitement fonctionné: M. De Rênal est persuadé que la lettre ne dit que des mensonges. Mais pour être plus prudent, il doit tout de même se débarrasser de Julien.

Chapitre 22: Façons d’agir en 1830

Julien se rend chez M. et Mme Valenod. Ils passent tous une soirée charmante. C’est Mme de Rênal qui lui a conseillé de se rendre chez aux, afin de calmer les rumeurs.

Chapitre 23: Chagrins d’un fonctionnaire

La famille de Rênal reçoit la visite de Geronimo, un proche originaire d’Italie qui les ravit pendant toute une soirée. Elisa travaille maintenant dans une autre famille. Il est décidé que Julien doit quitter le château des De Rênal. En le quittant, Mme de Rênal lui donne une mèche de ses cheveux. M. De Rênal reçoit encore une lettre anonyme. Les deux amants se quittent enfin. Pendant leur dernière entrevue, Mme de Rênal est extrêmement triste, mais Julien pense qu’elle l’aime moins et qu’elle est simplement froide avec lui.

Chapitre 24: Une capitale

Julien se rend donc au séminaire de Besançon pour devenir prêtre. Sur la route, il s’arrête dans une auberge. Il rencontre une jeune fille dans un café où elle est serveuse: Amanda Binet. Elle lui donne son adresse écrite sur une carte de jeu.

Chapitre 25: Le séminaire

Julien pousse la porte du séminaire et est accueilli par l’abbé Pirard. La frugalité du séminaire contraste avec le château des de Rênal dont vient Julien. Il est accueilli par le sévère abbé Pirard. Hésitant, tiraillé, il s’évanouit à peine arrivé dans sa chambre.

Chapitre 26: Le monde ou ce qui manque au riche

Julien fait connaissance des autres séminaristes. Ils sont environ trois cents à vivre au séminaire. Julien s’y ennuie et est marqué par la stupidité de ses congénères. Fouqué , son ancien ami, vient lui rendre visite. Il apprend que Madame de Rênal est devenue très religieuse. Julien devine qu’elle sera bientôt à Besançon. On trouve la carte donnée par Amanda dans les affaires de Julien.

Chapitre 27: Première expérience de la vie

La vie au séminaire est dure pour Julien. Il subit les railleries de ses camarades qui le surnomment Martin Luther (pasteur protestant, la religion opposée au catholicisme).

Chapitre 28: Une procession

Julien tente de se faire petit au séminaire et de ne pas attirer l’attention sur lui. Il se lie néanmoins d’amitié avec l’abbé Chas. Il l’aide à décorer la cathédrale pour la Fête-Dieu. Julien travaille dur et aperçoit Madame de Rênal et son amie Mme Derville dans la cathédrale. Mme Derville lui déconseille de se montrer pour ne pas raviver l’amour que Mme de Rênal lui porte. Il se cache et les deux amants ne se voient pas.

Chapitre 29: Le premier avancement

Grâce à l’amitié de l’abbé Chas, les choses vont mieux pour Julien au séminaire. Viennent le temps des examens pour devenir prêtre. Les examinateurs sont durs avec Julien et le piègent sur des auteurs latins. Madame de Rênal se débrouille pour lui faire parvenir une lettre au séminaire. Il rencontre l’évêque de Besançon, qui lui offre de nombreux livres en latin. L’abbé Pirard est maintenant l’ami de Julien. En échange d’un poste à Paris, il quitte le séminaire de Besançon. L’abbé a eu sa promotion grâce au Marquis de la Mole.

Chapitre 30: Un ambitieux

Alors qu’il a quitté Besançon, l’abbé Pirard parle de Julien au Marquis de la Mole. L’abbé conseille au Marquis de prendre Julien comme secrétaire. Il peut donc sortir du séminaire, et il déjeune avec M. Chalan. Il s’introduit de nuit chez Mme de Rênal, mais elle le repousse. Les deux amants comprennent que ce n’est pas Mme de Rênal qui a envoyé la lettre à Julien au séminaire. Alors qu’il lui dit qu’il se rend à Paris pour travailler chez M. De la Mole, Mme de Rênal est attristée et elle tombe dans les bras de Julien. Julien reste caché dans le château. Elle le nourrit sans que personne ne se rende compte, jusque’à ce qu’Elisa les surprenne. M. De Rênal entre dans la chambre et Julien se cache derrière le canapé. Il s’échappe en sautant par la fenêtre, ses habits lui sont jetés par la fenêtre.

Seconde partie:

Chapitre 1: Les plaisirs de la campagne

Julien arrive à Paris. Il rejoint l’abbé Pirard qui lui explique comment sera la vie chez M. Le Marquis. Le lecteur comprend que le Marquis de la Mole est un grand seigneur proche du roi.

Chapitre 2: Entrée dans le monde

Julien s’installe chez le Marquis. Il a des domestiques. L’hôtel particulier dans lequel vit le Marquis est somptueux. A nouveau, par sa conversation brillante, Julien charme M. et Mme de la Mole.

Chapitre 3: Les premiers pas

Julien rencontre Mademoiselle Mathilde chez le Marquis. C’est sa fille. Son fils s’appelle Norbert. Julien s’entend bien avec les deux jeunes gens qui lui apprennent à monter cheval.

Chapitre 4: L’hôtel de la Mole

Julien évolue maintenant dans les salons de Paris. Les salons sont des endroits où l’on parle de politique, d’art, de littérature. Julien rencontre des journalistes. Mais Julien s’ennuie lors de ces discussions qu’il trouve vides. Mathilde de la Mole fréquente de nombreux salons dans lesquels Julien la suit.

Chapitre 5: La sensibilité et une grande dame dévote

Julien est en désaccord avec Norbert sur sa façon de se tenir dans les salons. Mme de la Mole avoue que Julien ferait un beau parti pour sa fille.

Chapitre 6: Manière de prononcer

Dans un café, Julien est provoqué par un homme qui lui jette des cartes de visite au nez. Il s’agit en fait d’un cocher qui a volé les cartes de son maître, M. De Beauvoisis. Il pense échapper au duel quand en sortant de chez lui, il croise le cocher. M. De Beauvoisis, par honneur, se bat tout de même avec Julien. Ce dernier est blessé au bras. Les deux hommes sympathisent et M. De Beauvoisis donne un titre de noblesse à Julien car il a honte de s’être battu contre le fils d’un charpentier.

Chapitre 7: Une attaque de goutte

Le Marquis de la Mole est malade de la goutte. Pendant sa convalescence, il apprend à connaître Julien qu’il se met à réellement estimer. Il envoie Julien le représenter à Londres. Julien déteste l’Angleterre. Le Marquis donne une fausse identité à Julien pour l’ennoblir: si les deux hommes sont vus ensemble, Julien sera le fils du duc de Chaulnes, un ami du Marquis de la Mole. C’est par générosité que le Marquis fait ce geste pour Julien car il trouve le garçon très intelligent. Julien apprend que M. Valenod est devenu maire de Verrières.

Chapitre 8: Quelle est la décoration qui distingue?

Julien fait maintenant presque partie de la famille du Marquis de la Mole. Il se rend à tous les évènements auxquels se rendent les enfants. Avec Mathilde, il assiste à un bal chez M. De Retz. Mathilde est courtisée par de nombreux jeunes hommes.

Chapitre 9: Le bal

C’est avec M. Alramira que Julien profite du bal. Julien se met à avoir des sentiments pour Mathilde.

Chapitre 10: La reine Marguerite

Julien découvre que la famille des De la Mole possède un ancêtre ayant eu Marguerite de Valois (une reine de France) pour amante. Sa tête fut tranchée pour cela en 1574. La légende raconte que Marguerite de Valois enterra la tête de son amant près d’elle. Cette anecdote aura de l’importance dans la fin du roman. Julien est de plus en plus épris de Mathilde de la Mole. Les deux jeunes gens discutent beaucoup ensemble, et la jeune fille semble posséder les mêmes goûts politiques que Julien.

Chapitre 11: L’empire d’une jeune fille

Julien se rend compte que Mathilde est courtisée par de nombreux hommes autour d’elle. Il se demande que faire pour attirer son attention et faire d’elle sa femme.

Chapitre 12: Serait-ce un Danton?

C’est Mathilde qui prend la parole dans ce début du chapitre 42. Le lecteur comprend qu’elle est amoureuse de Julien.

Chapitre 13: Un complot

Julien remarque que Norbert et sa soeur parlent souvent de lui derrière son dos. Pour gérer les affaires du marquis, Julien doit quitter Paris quelque temps. Mathilde lui fait savoir dans une lettre d’amour qu’elle ne supporterait pas son absence. Julien triomphe.

Chapitre 14: Pensées d’une jeune fille

Mademoiselle de la Mole écrit à nouveau à Julien. Elle lui donne rendez-vous dans sa chambre, le soir.

Chapitre 15: Est-ce un complot?

Julien réfléchit longtemps avant de prendre la décision de rejoindre Mathilde de la Mole. Il se demande si tout cela n’est qu’un complot contre lui. Pour se protéger, il rédige une lettre à Fouqué lui ordonnant de publier ses notes personnelles s’il lui arrive malheur.

Chapitre 16: Une heure du matin

Julien rejoint Mathilde dans sa chambre grâce à une échelle. Il arrive armé, pensant trouver ses adversaires dans la chambre. Mais il n’en est rien et Mathilde est seule à l’attendre. Il avoue ses soupçons à Mathilde. Les deux amants essaient d’envisager un avenir à deux.

Chapitre 17: Une vieille épée

Mathilde et Julien se séduisent et se repoussent tout à tour. Alors qu’elle met en doute son honneur, il s’empare d’une vieille épée qui décore la bibliothèque des de la Mole. Avec ce geste, Julien tente de paraître héroïque à Mathilde. Notre héros se croit dans un roman. La stratégie fonctionne et Mathilde est à nouveau séduite. Julien annonce au Marquis sa décision de partir pour le Languedoc. Le marquis l’en empêche.

Chapitre 18: Moment cruels

Comme ils sont plus proches, Mathilde avoue à Julien qu’elle a aimé avant lui. Julien est piqué dans son ego. A cause de ses histoires avec Mathilde, le comportement de Julien a beaucoup changé. Le marquis remarque le changement et interroge Julien qui ne dit rien.`

Chapitre 19: L’opéra Bouffe

A l’Opéra, Mathilde se reconnaît dans les paroles de la cantatrice. Julien et Mathilde se retrouvent dans la chambre de la jeune fille.

Chapitre 20: Le vase du Japon

Alors que rien ne l’annonçait, Mathilde avoue à Julien qu’elle ne l’aime plus. Plus tard dans la journée, très ému, Julien renverse un vase précieux. Julien est très malheureux.

Chapitre 21: La note secrète

Julien et le marquis se brouillent l’un l’autre. Ils se rendent dans un salon ensemble.

Chapitre 22: La discussion

C’est de politique dont il est question au salon. On vante les mérites de l’Angleterre, on critique la république et l’empire. Un ministre assiste à la discussion.

Chapitre 23: Le clergé, les bois, la liberté

La discussion continue dans le chapitre suivant. Les débats sur le meilleur type de gouvernement durent jusqu’à deux heures du matin. Julien a rédigé la teneur des débats sur une note secrète. Il doit apprendre cette note et aller la répéter à un duc. De la manière la plus discrète qui soit, il arrive tant bien que mal à lui répéter le contenu de la note. Le duc lui ordonne de se rendre à Strasbourg.

Chapitre 24: Strasbourg

A Strasbourg, Julien a le temps de penser à Mathilde de la Mole. Il rencontre le prince Korasoff à Strasbourg. Le prince lui conseille de courtiser quelqu’un d’autre pour oublier Mathilde. Il décide de suivre les conseils du Prince et de faire la cour à Mme Fervaques.

Chapitre 25: Le ministère de la vertu

De retour à Paris, Julien se rend chez le comte Altamira et lui confie qu’il aime Mme de Fervaques. De retour chez les de la Mole, Julien doit dîner avec Mathilde. Les deux amants cherchent à ne pas se croiser du regard.

Chapitre 26: L’amour moral

Julien continue d’appliquer les conseils du prince. Ce dernier lui a remis des modèles de lettres à donner à des femmes qu’il souhaite courtiser. Julien envoie quelques lettres à Mme Fervaques.

Chapitre 27: Les plus belles places de l’église

Julien est invité à dîner chez Mme de Fervaques. Il s’ennuie.

Chapitre 28: Manon Lescaut

Julien va voir une représentation de Manon Lescaut à l’Opéra. Mme de Fervaques déteste le ballet. Julien continue de la courtiser, ce qui semble fonctionner et Mathilde en devient jalouse. Néanmoins, il sait qu’elle est sur le point d’épouser M. De Croisenois.

Chapitre 29: L’ennui

Julien et Mme de Fervaques s’écrivent de plus en plus régulièrement. Mathilde apprend la correspondance de Julien en interceptant le portier. Mathilde est submergée par la jalousie et demande pardon à Julien.

Chapitre 30: Une loge aux bouffes

Mathilde fait une déclaration d’amour à Julien. Elle lui dit qu’elle ne peut supporter de le voir avec Mme de Fervaques. Pour rendre Mathilde encore plus jalouse, Julien se rend à l’opéra dans la loge de Mme de Fervaques.

Chapitre 31: Lui faire peur

Après une longue entrevue, les deux amants se pardonnent l’un l’autre. Mathilde dit qu’elle est courtisée par M. Luz. Mais Julien, parce qu’il a vraiment été piqué dans son orgueil, continue d’écrire des lettres à la Maréchale.

Chapitre 32: Le Tigre

Mathilde apprend à Julien qu’elle est enceinte de lui. Elle annonce sa grossesse à son père qui veut voir Julien.

Chapitre 33: L’enfer de la faiblesse

M. De la Mole est furieux. Il essaie de faire fuir Julien. Il s’entretient avec sa fille et avec l’abbé Pirard.

Chapitre 34: Un homme d’esprit

Le Marquis propose à Julien de l’argent pour qu’il quitte Mathilde. Elle écrit à son père pour lui dire qu’elle aime réellement Julien et qu’ils veulent se marier. Mais le marquis de la Mole veut exclure Julien. Il le nomme dans un régiment de soldats, et il doit partir pour Strasbourg sur le champ. Dans le même temps, le marquis offre un titre de noblesse à Julien, qui se retrouve Chevalier. Mais tous ces cadeaux n’ont qu’un seul but: faire partir Julien.

Chapitre 35: Un orage

Julien est désormais à Strasbourg, au régiment. Les tensions se sont calmées avec le marquis. Mathilde essaie de lui rendre visite mais échoue. Un jour, c’est le drame: elle lui apprend que Mme de Rênal a écrit au père de Mathilde pour raconter ses malheurs à Verrières. Elle l’accuse de l’avoir déshonorée, de n’être dévoré que par l’ambition. La lettre fait l’effet d’une bombe. Fou de rage, Julien se rend à Verrières et tire sur Mme de Rênal en train de prier en pleine église. Il manque sa cible et tire une seconde fois. La femme tombe sur le sol.

Chapitre 36: Détails tristes

Julien est conduit en prison. Madame de Rênal n’est pas blessée mortellement. Julien écrit à Mathilde et lui ordonne de se marier un an après sa mort.

Chapitre 37: Un donjon

L’abbé Chélan, son ami, lui rend visite dans sa prison.

Chapitre 38: Un homme puissant

Mathilde rend visite à Julien en prison. Elle essaie de jouer de ses relations pour faire libérer Julien, en prenant le nom de Mme Michelet. Mais elle échoue.

Chapitre 39: L’intrigue

Pour se faire pardonner de Mme de Rênal, Julien demande à Mathilde de lui confier son enfant. Mathilde trouve l’idée repoussante.

Chapitre 40: La tranquillité

Madame de Rênal rédige une lettre aux jurés pour leur demander de comprendre Julien. Mais cette lettre n’a que peu d’effets et Julien est condamné à la guillotine.

Chapitre 41: Le jugement

Le procès a lieu. On entend des témoins. Julien essaie de se présenter sous un bon jour. Mme Derville s’évanouit quand il relate ses temps heureux avec Mme de Rênal. M. Valenod fait partie des jurés.

Chapitre 42:

Julien vit ses derniers instants avec Mathilde en prison. Il lui demande s’il a été éloquent lors de sa prise de parole devant les jurés. Même avant sa mort, il ne pense qu’à la reconnaissance. Malgré toute l’aide que Mathilde lui apporte, Julien se lasse d’elle.

Chapitre 43:

Julien vit ses derniers instants dans sa cellule. Mathilde l’ennuie de plus en plus.

Chapitre 44:

Le père de Julien lui rend visite. Pendant ses derniers instants, Julien ne cesse de penser à Mme de Rênal.

Chapitre 45:

Madame de Rênal rend visite à Julien et lui dit qu’elle ira demander au roi de gracier Julien. Mais le temps de mourir est venu pour Julien. Avant de mourir, il a fait promettre à Mme de Rênal de s’occuper de l’enfant de Mathilde. Comme Marguerite de Valois avait enterré la tête de son amant près d’elle, Mathilde souhaite faire de même avec Julien. Elle enterre sa tête dans un caveau près de chez elle. Mme de Rênal décède trois jours plus tard, en embrassant ses enfants.

VI  Thèmes importants:

Plusieurs thèmes importants sont à retenir de l’oeuvre. Tout d’abord, l’idée selon laquelle la « petite histoire », celle d’une simple intrigue amoureuse, rejoint la « grande histoire », celle de la Restauration de la monarchie française. Le Rouge correspond ainsi à la couleur de l’uniforme militaire, le noir à l’habit de prêtre de Julien.

C’est le point de vue qui est original dans l’oeuvre: le narrateur est omniscient, il sait tout. Mais on note aussi des basculements, notamment lorsque le lecteur rencontre les pensées de Julien (point de vue interne) mais aussi d’autres personnages (Madame de Rênal et Mathilde par exemple).

C’est aussi le thème de l’ambition qui règne dans le roman. Julien Sorel est-il un héros? Un anti-héros? Dans tous les cas, il rejoint le groupe des ambitieux de la littérature du XIX ème siècle: Frédéric Moreau (L’Education Sentimentale, Flaubert), Lucien de Rubempré (Illusions Perdues, Honoré de Balzac). On notera d’ailleurs les nombreuses allusions à la littérature (Manon Lescaut, Mme de Rubempré, etc).

VII Moments clés:

On peut considérer le premier portrait de Julien comme un moment clé du roman. En effet, il est présenté comme lisant dans la scierie de son père. Ce dernier l’interpelle et lui demande, alors que Julien ne la connaît pas, s’il a séduit Mme de Rênal. On apprend donc que le père a une piètre opinion de son fils.

La scène des coups de feu dans l’église apparaît aussi comme un moment clé du roman. On notera que ces derniers chapitres sont relatés de manière très rapide, l’action s’accélère d’un coup, à l’image des évènements historiques.

VIII Citations:

« Autrefois, lui disait Julien, quand j’aurais pu être si heureux pendant nos promenades dans les bois de Vergy, une ambition fougueuse entraînait mon âme dans les pays imaginaires. Au lieu de serrer contre mon coeur ce bras charmant qui était si près de mes lèvres, l’avenir m’enlevait à toi (…) »

En prison, Julien se rappelle des souvenirs heureux, et à l’image d’un véritable romantique, il se rend compte qu’il n’a pas savouré l’instant et qu’il est maintenant seul avec ses regrets.

IX Conclusion :

Sous-titré Chronique de 1830, le roman présente un tableau de la société française et des affaires politiques des dernières années de la restauration. Tout en analysant finement les affres de l’amour auxquels sera soumis Julien Sorel, l’auteur nous dresse un portrait sans demie-mesure d’un des héros les plus ambitieux de la littérature française.

 

Visitez notre boutique pour plus de cours et de fiches.

Notre Blog

Compte Youtube: @mesfichesdefrancais
Compte Tik Tok: @mesfichesdefrancais

Compte TIk Tok Brevet: @mesfichesdefrbrevet

Instagram: @mesfichesdefrancais

Toutes nos fiches

Notre Blog

Toutes nos fiches