Citations Dissertation
Citations Sido Les Vrilles de la vigne

Citations Sido et Les Vrilles de la vigne

Citations pour une dissertation sur Sido et Les Vrilles de la vigne

Le terme de célébration: action de louer, d’honorer quelque chose ou quelqu’un. La nature est ici à prendre au sens large: toutes les manifestations du monde animal, végétal ou minéral.

Pour une sous-partie sur Sido dans l’oeuvre:

à propos de Sido, sa mère: « Elle avait, cette manière étrange de relever les roses par le menton pour les regarder en plein visage » Sido.

« Assise au bord de l’étant, entre son mari et ses enfants sauvages, seule ma mère semblait recueillir mélancoliquement le bonheur de compter, gisants contre elle, sur l’herbe fine et jonceuse rougie de bruyère, ses bien-aimés… » Sido.

Dans une lettre publiée dans La vie Parisienne, Colette décrit sa « charmante toquée de mère ».

Pour une sous-partie sur la nature dans l’oeuvre:

« Aucun été, sauf ceux de mon enfance, ne commémore le géranium écarlate et la hampe enflammée des digitales. Aucun hiver n’est plus d’un blanc pur à la base d’un ciel bourré de nues ardoisées » Sido.

« Dans les champs, je suis heureuse… Je n’ai besoin que de regarder et de respirer. », Colette à propos de la nature.

« Il y aura toujours, dans le souffle de l’air que la voix humaine fait vibrer, une harmonie qui pénètrera vos âmes d’un religieux soulagement. Il n’en faut même pas tant; le chant de l’oiseau, le bruissement de l’insecte, le murmure de la brise, le silence même de la nature, toujours entrecoupé de quelques mystérieux sons d’une indicible éloquence. Si ce langage furtif peut arriver jusqu’à votre oreille, ne fût-ce qu’un instant, vous échappez par la pensée au jour cruel de l’homme, et votre âme plane librement dans la création. », Georges Sand, Préface de La Petite Fadette, 1849.

« Il faut habiter poétiquement le monde » déclare le poète allemand Holderlin.

Sido invite sa fille à regarder la nature: en lui disant: « Chut ! …Regarde… ». La narratrice reprend l’ordre pour le formuler à son amante dans « Le Dernier feu ».

Pour une sous-partie sur le thème de la liberté et de l’anticonformisme dans l’oeuvre:

« Je ne connais plus le somme heureux, mais je ne crains plus les vrilles de la vigne… » Les Vrilles de la vigne.

« Je veux chérir qui m’aime et lui donner tout ce qui est à moi dans le monde; mon coeur rebelle au partage, mon coeur si doux et ma liberté! Je veux… je veux!… » Les vrilles de la vigne, « Toby-Chien parle ».

« La flanelle en mains, et surveillant la servante qui essuyait longuement les vitres en riant au voisin, il lui échappait des cris nerveux, d’impatients appels à la liberté. » Sido.

Dans « Les temps et le temps du Verbe dans Sido, le critique Jean-Philippe Dupuy raconte l’écriture de la biographie de Colette en ces termes: « Je la chante de mon mieux… J’épèle, en moi, ce qui est l’apport de mon père, ce qui est la « part maternelle ». (…) Il ne s’agit pas de rédiger une biographie véritable, mais d’évoquer, de célébrer, de comprendre ».

Dans Le Génie Féminin, tome 3, la philosophe Julia Kristeva écrit que: « Colette a trouvé un langage pour dire une étrange osmose entre ses sensations, ces « plaisirs qu’on nomme, à la légère, « physiques » et l’infini du monde – éclosions de fleurs, ondoiements de bêtes, apparitions sublimes, monstres contagieux (…). Le style épouse les racines terriennes et son accent bourguignon, tout en les allégeant dans une alchimie qui nous demeure encore mystérieuse. Elle même l’appelle un « alphabet nouveau », « puissante arabesque de chair ».

Pour une sous-partie sur l’amour dans l’oeuvre:

« Il m’a fallu beaucoup de temps pour que j’associasse un gênant souvenir, une certaine chaleur de coeur, la déformation féérique d’un être et de sa demeure, à l’idée d’une première séduction », Sido.

Dans L’Ingénue libertine, Colette fait dire à Minne: « Ce que je cherche, c’est l’amour, n’importe lequel, un amour comme tout le monde, mais un vrai ».

Dans Sido, Colette relate l’amour idéal de ses parents: « Il me fut bon de connaître, et de me remettre en mémoire, par moments, cette image complète de l’amour: une tête d’homme, déjà vieux, abimée dans un baiser, sur une petite main de ménagère, gracieuse et ridée. »

Pour une sous-partie sur l’autobiographie dans l’oeuvre:

On citera la nouvelle inaugurale: « Les Vrilles de la vigne » qui mélange fiction et autobiographie. Référence aux Métamorphoses d’Ovide.

« Les vrilles d’une vigne amère m’avaient liée …. Mais j’ai rompu tous ces fils tors…. J’ai jeté tout haut une plainte qui m’a révélé ma voix ».

« Je voudrais dire, dire, dire tout ce que je sais, tout ce que je pense, … ».

Pour une sous-partie sur la nuit et l’amour lesbien dans l’oeuvre:

Dans « Nuit blanche »: « tu me donneras la volupté, penchée sur moi… ». Aussi évoqué dans le « Dernier feu ».

« Mais nue dans tes bras, liée à ton lit par le ruban de feu du plaisir, tu m’as pourtant nommée danseuse, à voir bondir sous ma peau, de ma gorge renversée à mes pieds recourbés, la volupté inévitable… » Les Vrilles de la vigne, « Chanson de la danseuse ».

Pour une sous-partie sur la nostalgie dans l’oeuvre:

« J’appartiens à un pays que j’ai quitté » (« Jour gris ») ou encore « je revois des prés, des bois profonds » (« Le dernier feu »).

Pour une sous-partie sur les images et les sens dans l’oeuvre de Colette:

On pourra citer « Un oiseau noir… flèche lancée par le soleil » Les Vrilles de la vigne.

« L’odeur orientale et comestible » Les Vrilles de la vigne.

Autres auteurs sur la célébration du monde:

Chez Jean-Jacques Rousseau, on retrouve le thème de la célébration du monde dans La Nouvelle Héloise en 1761dans laquelle l’auteur fait l’éloge d’une vie simple en Suisse, champêtre.

Dans Paul et Virginie, Bernardin de Saint Pierre décrit le jardin idéal dans lequel Paul et Virginie, deux enfants au début du roman, évoluent.

Au XIX ème siècle, Georges Sand décrit la nature du Berry, une région française, de manière harmonieuse dans La Mare au Diable, ou encore La Petite Fadette. Les paysans sont décrits et ressemblent à ceux de Colette à Saint Sauveur en Puisaye.

« Ils ne savent pas, ceux qui entrent ici, que chaque nuit le poids de nos deux corps joints creuse un peu plus, sous son linceul voluptueux, ce vallon pas plus large qu’une tombe ». Les Vrilles de la vigne, « Nuit Blanche ».

« La rêverie sacralise son objet. Du familier aimé au sacré personnel il n’y a qu’un pas ». Gaston Bachelard, La Poétique de la rêverie, 1960.

Dans Regain, en 1930, Jean Giono décrit et célèbre la beauté de sa Provence natale.

Dans La Première Gorgée de bière et autres plaisirs minuscules, en 1997, Philippe Delerm décrit avec subtilité la poésie des petits plaisirs de la vie quotidienne, comme le fait Colette dans son ouvrage.

« Il faut embellir pour restituer », Gaston Bachelard, La Poétique de la rêverie, 1960.

Autres sujets de dissertation:

  • Quelle place occupe la nature dans la célébration du monde que propose Colette dans Sido et Les Vrilles de la Vigne ?
  • La célébration du monde ne repose-t-elle que sur l’éloge de la nature dans Sido et Les vrilles de la vigne?
  • Peut-on considérer Sido et Les Vrilles de la Vigne comme des œuvres de l’émerveillement ?
  • La célébration du monde dans Sido et Les Vrilles de la Vigne ne repose t-elle que sur la quête de la joie et du plaisir?
  • On a pu parler d’ »écriture impressionniste » dans l’oeuvre de Colette. Ce rapprochement avec la peinture vous paraît-il pertinent à la lecture de Sido et Les Vrilles de la Vigne?

Proposition de plan:

  1. La nature est en effet célébrée dans toutes ses manifestations par l’œuvre de Colette
    1) Au cœur de l’œuvre, une invitation à la contemplation, à une observation du monde naturel qui nous entoure.
    2) La célébration commence par celle du jardin : jardin d’enfance de la maison de Saint Sauveur en Puisaye.
    3) Mais la narratrice évoque aussi plus largement les campagnes de son enfance.

II) Mais la célébration du monde dépasse le simple éloge de la nature :

  1. L’écrivaine célèbre aussi la nature au travers des êtres qui l’aiment ou lui sont attachés.
  2. Mais aussi des descriptions de lieux, de personnes de son cercle proche.
  3. Une écriture de la liberté.

Visitez notre boutique pour plus de cours et de fiches.

Notre Blog

Compte Youtube: @mesfichesdefrancais
Compte Tik Tok: @mesfichesdefrancais

Compte TIk Tok Brevet: @mesfichesdefrbrevet

Instagram: @mesfichesdefrancais

Toutes nos fiches

Notre Blog

Toutes nos fiches